La grenouille bleue

Critiques cinéma, bibliothèque de chroniques sur les films en salle et passés

16 mars 2007

♪ The Dresden Dolls

11228653


    The Dresden Dolls ... Amanda Palmer et Brian Viglione ... Ces poupées de Dresde nous arrivent tout droit de Boston. Formé en 2001, ce groupe possède déjà l'étoffe et la profondeur que beaucoup d'autres recherchent durant de longues années sans jamais en trouver une miette. Car The Dresden Dolls, c'est avant tout un univers complétement déjanté servi par un rock ahurissant lorgnant du côté du punk et de beaucoup d'autres genres. L'originalité et la force de ses deux membres font de ce groupe un véritable petit ovni audio et visuel à l'univers foisonnant, festif et éclectique.

 

    La voix d'Amanda, puissante et magnifiquement polymorphe, le jeu de batterie, épuré mais enflammé de Brian, ainsi que les paroles réellement travaillées de leurs albums constituent la base d'un groupe qui se veut énergique, polyvalent et unique. Se réclamant du brechtian punk cabaret, les deux comparses assurent un spectacle continu et riche en couleurs, tels de vrais mimes aux maquillages de pierrots tristes et aux collants rayés.


dresde



    Les Dresden Dolls ont su se créer une identité musicale et visuelle unique ( humm... ça fait pas un peu trop M6 ça ? ), délaissant la guitare pour le piano et la batterie, et contribuant à offrir à ceux qui s'en sentent, une réelle claque qui vous fait revoir à la hausse certaines définition préconçues du mot "artiste". Et ça, ça fait vraiment du bien.

    Et parce qu'il vaut mieux écouter, voir, plutôt que lire, vous pouvez profiter de quelques uns de leurs délires musicaux sur leur myspace ( vraiment, ça sert ces bêtes là ... ) ou encore regarder cette petite vidéo qui illustre la chanson Coin-Operated-Boy de leur premier album éponyme. Assez déjanté. Forcément.


Posté par Ajual à 09:52 - ♪ Musique - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire